Ce travail photographique résulte d'une année de recherche dans un foyer maternel parisien auprès de femmes migrantes avec enfants. Initiée par le pôle soutien parental du foyer, la recherche questionnait le lien mère/enfant et faisait écho à l'enquête menée au Burkina Faso avec le film "Lilli".

Quatre groupes de 5 à 6 femmes ont été constitués, le dispositif de la recherche comportait une sortie au restaurant et trois heures d'entretiens en groupe et en individuel si les femmes du groupe le sollicitait.

Les résultats de la recherche paraîtront sous la forme d'un article et d'une exposition transmédia en septembre 2020.

« ici je me sens en paix mais il y a ce poids, ceux que l’on a laissé derrière nous, il y a mille et une questions, sont-ils encore en vie? Mes enfants me demandent : tu reviens quand? tu viens pour les vacances ? Ma situation ici n’est pas encore stable. On vit dans ce mensonge-là, que l’on va revenir bientôt. Le plus lourd c’est les parents, ils sont âgés, il n’y a pas un suivi comme ici. Je sais que je peux ne plus voir mon père, je ne sais pas quand je vais partir, et si on m’appelle un matin pour me dire qu’il est parti… Je n’ai pas de papiers. C’est ma plus grosse peur actuellement.

On a beau tout avoir ici, on ne peut pas être en paix, tranquille."

Mariama

(les prénoms ont été changés)

graphiste : Wynona Ringer 

YELEM Productions, avril 2020

  • Twitter Clean
  • Flickr Clean